Historique

En 1928, l’Armée du Salut ouvre à Lausanne la première hôtellerie pour hommes, située alors sous le pont Bessières, à la rue du Pré (devenue plus tard la rue Centrale). Le rapport annuel de 1952 mentionne que cette institution accueille alors une grande variété de personnes : « ceux qui ont fait banqueroute moralement sinon physiquement », « les malmenés de la vie » et « les gens de passage ».

Suite aux nouveaux plans urbains et à l’élargissement des routes du centre ville, un nouveau bâtiment est construit et, dès 1962, l’Armée du Salut met en exploitation La Résidence à la place du Vallon 1a.
 
Auberge sociale, la Résidence pouvait accueillir plus d’une centaine d’hommes, répartis dans les 47 chambres, la plupart à quatre lits.

En plus de sa vocation d’accueil à haut seuil de tolérance, La Résidence consacrera le 3ème étage du bâtiment à La Clinique du Vallon, unité de sevrage pour les personnes dépendantes à l’alcool, de 1973 à 2000.

Par la suite, la mission de l’institution va évoluer vers sa spécificité actuelle soit l’accompagnement de personnes présentant des troubles psychiatriques, et devenir en 2006, un seul lieu de vie avec le déménagement de la Marmotte, qui prendra ses locaux non loin de l’institution.

Accès rapides

Foyer Féminin

Foyer de soutien psycho-éducatif

Lausanne

EMS Le Phare-Elim

Etablissement médico-social

La Tour-de-Peilz

La Marmotte

Unité d'accueil de nuit

Lausanne